Les jeux psychologiques de l’analyse transactionnelle

Voici une retranscription de la vidéo de la chaîne youtube « psychorama » qui synthétise les concepts de l’analyse transactionnelle et ses jeux psychologiques.

C’est quoi les jeux de l’analyse transactionnelle?

Il s’agit d’une méthode d’analyse thérapeutique pour améliorer les relations
personnelles. Souvent les manipulations proviennent d’un manque affectif ce qui
peut désordonner les personnes concernées dans leur quotidien.

Le présentateur explique très bien les mécanismes c’est pourquoi editionsat
propose de partager ce contenu de qualité.

Une vidéo sur la psychologie

https://www.youtube.com/watch?v=mvKnoSJbS3g&list=WL&index=1

 

Retranscription de la vidéo

« Salut les petits pois, la crème ! Aujourd’hui, si Gramat analyse
transactionnelle Épisode 8 les jeux psychologiques. Ce concept-là, je veux
le traiter en deux parties, d’abord parce que c’est certainement l’application
de l’analyse transactionnelle la plus utile au quotidien et qu’elle mérite,
selon moi, d’être développée un peu plus que le reste. Mais aussi parce qu’il y
a deux théories complémentaires du jeu psychologique. Aujourd’hui, je traiterais
de l’équation des Jeux d’Éric Berne et dans l’épisode suivant, je vous
parlerais du triangle dramatique de Steven Cartman, mais vous pourrez visionner
les deux épisodes dans l’ordre que vous voulez. Ce n’est pas du tout un
problème. Cependant, si vous avez préalablement visionné les deux épisodes
précédents sur les positions de vie et les scénarios de vie, eh bien ça facilitera
grandement votre compréhension. Et tout de suite, je ne vous présente pas mon
assistant Bernardo Pepito, puisqu’on n’aura pas besoin de lui aujourd’hui pour
illustrer visuellement mon propos. Bon, il ne faut pas rester là, monsieur. L’équation
des Jeux. En 1964, Éric Berne a théorisé le processus habituel des jeux
psychologiques. Ce sont des séquences comportementales répétitives et non
conscientes, se jouant à deux ou plus. Une série de transactions cachées
complémentaires, progressant vers un résultat bien défini et totalement
prévisible. Bernardeau du sort. On a dit. Le point de départ, c’est souvent un
malentendu. Coucou, ça te dit qu’on allait boire un verre ou hockey. Pourquoi
pas une transaction cachée qui n’a pas été repérée ? Coucou, tu veux voir ma
bite ? Pourquoi pas ? Il faut ensuite une accroche, un attrape-nigaud. Alors,
quoi de neuf ? Et toujours avec ton mec, ça se passe bien. L’autre présente une
faille, un point faible. L’avantage ? L’équité. Mais pourquoi je tombe toujours
sur des connards ? Alors là, je fais un petit arrêt sur images. Si vous avez
visionné les épisodes précédents, vous voyez ici que la personne formule déjà
un scénario de vie toujours trahie. On peut donc s’attendre à ce qu’elle
cherche inconsciemment à le renforcer. Bref, revenons à notre équation des jeux
psychologiques et cette accroche conduit ensuite à un basculement, une rupture
dans l’échange avec une surprise désagréable dans la relation. Ah oui, tu
mérites mieux que ça. Moi, si j’étais tombé, par exemple, je n’en aurais pas
les autres filles. Puis s’ensuit un aboutissement prévisible, un coup de
théâtre. La transaction cachée est révélée et provoque une réaction de stupeur.
Merci Taichung. Mais qui sait ? Tu vois plutôt comme un ami. Enfin, le jeu
atteint son but et chaque joueur récolte des bénéfices. Valider et renforcer la
position de vie ou le scénario de vie. Voilà, je me suis encore pris une veste
trop bon, trop con. Alors on parle de bénéfices, mais le plus souvent, ce sont
bien évidemment des bénéfices négatifs. Je pensais avoir un ami. On venait
juste à baiser comme les autres alors que je tombe toujours sur des connards.
Voilà une un type de jeu psychologique appelée au viol. Elle est fondée sur l’accroche
Je suis disponible et le coup de théâtre, mais pas pour toi. Je ne vous donne
pas un petit béret, d’ailleurs, autant embrasser un whisky, arranger ça. Cet
exemple tiré des relations affectives sexuelles. Mais il s’applique aussi à
plein d’autres univers relationnels, comme la sphère professionnelle, par
exemple, avec notamment les entretiens d’embauche. Ce poste est disponible.
Mais pas pour toi. Il m’a dit on vous rappellera. J’ai entendu pas le faire
enculer. Bref, j’ai passé un entretien d’embauche. Les scènes de type. On fait
des scènes types comme au viol, il en existe un paquet. Je vais vous présenter
les plus fréquentes et vous allez voir que vous en avez probablement déjà joué
à quelques-unes sans même vous en rendre compte. Donnez-moi des coups de pied.
On adopte un comportement provocant ou agressif pour contraindre l’interlocuteur
à nous maltraiter. Recevoir des signes de reconnaissance négatifs à défaut de
signes de reconnaissance positifs a réussi à éviter que les bonnes femmes s’en
mêlent. On devrait pouvoir se tirer de là un bon moyen de valider le scénario.
Je serais toujours rejeté. Je te tiens un salaud. On utilise la faute de l’autre
pour déverser celle de façon disproportionnée. CIEP Bissy m’afficher Brandeis.
Moi, je suis mal fichu et valider au passage le scénario. Il y a toujours un
vice caché. Oui, mais. Quelle que soit la solution que vous proposez, le joueur
rétorque un nouvel argument pour affirmer que cette situation est vraiment
insoluble. La chance de pouvoir aller au cinéma avec Adélaïde, t’as pas de baby
Sitter ? Bonne baby Sitter ne courent pas les rues. J’en connais une bien, si
tu veux. Je remercie, mais tu te sens trop cher. Il suffit de laisser le bébé à
tes parents. J’aimerais bien que tu aurais mal. Il s’agit de les surveiller
pendant qu’ils doivent demander à tes parents de venir chez toi. Oui, mais je
suis sur 500 mètres. Qu’est-ce que ça coûte de demander ? Je connais la
réponse. Autrement dit, vous êtes incompétent. Si tu ne préfères pas aller au
cinéma, je te l’ai dit, ce n’est pas si simple, tu es marrant. Vous voulez
juste vous aider ? Oui, mais on ne lui avait rien demandé. Le joueur se
positionne en sauveur pathologique nourriciers négatif chez moi, y’a pas de
quoi s’excuser. Comme vous le faites, mais pas suffisant. Les défauts ? Le
sujet est incapable de formuler un compliment sans invalider aussitôt par des
reproche mal ton gâteau, voire un peu trop cuit. Du coup, c’est tout frais,
bien piètre de farine aussi. Ou alors il a besoin d’identifier un défaut chez l’interlocuteur
casserole, braguette pour se sentir à l’aise avec lui, ce qui permet d’éviter l’intimité
ou de se rajouter artificiellement un peu de valeur. Autrement dit, de passer d’une
position de vie plus à une position plus ou moins grossie. Toinon assis au
niveau du visage, bouffi, un peu exagéré tout de suite à mes regards. Ce que tu
me fais faire ? Le joueur vous attribue la responsabilité d’une faute qu’il a
commise ah, mais tu me parles comment je me sers du café à cause de toi ? J’en
ai foutu partout la réalité. Son interlocuteur n’a probablement pas de superpouvoirs.
Il n’est donc pas en mesure de lui faire renverser son café juste en lui
parlant un proche au tribunal. On demande à une tierce personne de jouer l’arbitre
pour confirmer un jugement négatif sur un coupable désigné, mais vous avez vu,
il m’a marché sur le pied. Autrement dit, on invite un sauveur à confirmer
notre position de victime en condamnant un persécuteur ami. Desquamation,
auteur de L’argent n’aime rien ni personne. Je n’ai pas comme lui. Mais je vous
expliquerai en détail dans le prochain épisode sur le triangle dramatique. Sans
toi. Le joueur vous reproche ce qu’il est devenu ou les rêves auquel il a
renoncé. Il oublie que sans vous, il se serait confronté à la réalité et l’aurait
peut-être échoué à réaliser ses rêves. On peut considérer sans toit comme une
variante de ce que tu m’as fait faire. Sauf que cette fois, le joueur vous fait
porter le chapeau non plus pour ses fautes, mais pour ses choix de vie qu’il
regrette déjà au niveau professionnel. J’ai des revenus confortables. 165 lacère
ensuite avoir évité de créer des illusions. Oh là là, c’est affreux ! Le sujet
va dramatiser une situation, mais sans chercher à la résoudre, juste pour se
plaindre. Cela permettra certainement de valider un scénario sans sans joie,
sans chance, sans but dans la vie, etc. Le mien est mieux que le tien. Il s’agit
de se valoriser au détriment de l’autre, même si notre armement est assez
puissant pour détruire une planète, est bien peu de chose en comparaison de la
force. “Séchet” ne prend pas garde sur ces territoires. Quoi qu’il vous arrive,
lui est toujours arrivé un truc un peu pareil, mais mieux. Il valide ainsi une
position de vie, plus votre manque de foi. Monster est l’une des variantes. C’est
le piège dans lequel tombent de nombreux patients qui découvrent l’analyse
transactionnelle. Ben, lui, va me prendre la tête en voulant l’appliquer à
leurs relations sociales. Il impose maladroitement ce modèle à leur entourage,
lequel réagit logiquement en rejetant la méthode. De toute façon, ça ne sert à
rien de discuter avec toi. Tu as toujours raison. J’ai un outil qui me confère
une compréhension supérieure de relation. Même sur Pouchain, le mien est pire
que le tien. Il s’agit là encore de se valoriser au détriment de l’autre, mais
négativement cette fois, ce que vous vivez est toujours moins grave que ce qu’il
vit, lui, mais on valide encore une position de vie plus ou moins. Ce qu’on vit
est plus important que l’autre. Battez-vous. Le joueur va provoquer un conflit
entre vous et une autre personne. Tu ne sais pas ce qu’il m’a dit sur toi en
prétendant être votre véritable ami, celui qui dénonce le préjudice que vous
subissez sans même le savoir. Profit warning le Cajal Etaix qui est arrivé un
tantinet stupide. On va se décréter incapable de faire quelque chose sans faire
appel à ses capacités réelles. Non, je ne veux pas prendre le métro, je me
promets. C’est un vrai labyrinthe là-dedans. Cette fois, on va aller d’une
position de vie moins plu. Mais qu’est ce que nous ferons ? Du moins si des
gens arrivent ? Après tout ce que j’ai fait pour toi ? Le joueur vous reproche
ses actes. Issu du parent nourricier dont vous avez bénéficié sans les
récompenser, un cadeau n’est pas gratuit, vous êtes redevable. Remerciées pas
tous à la fois ou le jeu du bain. Il s’agit de provoquer le désir ou la
curiosité de l’autre. Mon mari est absent, vous voulez voir mes fesses pour le
frustrer ensuite ? Tout à l’heure, vous m’aviez proposé de le faire. Mais à l’instar
de son cousin au viol qui le complète parfaitement. Dites-moi si c’est oui ou
non Fen. Le jeu du bas ne se restreint pas aux relations de séduction et on
peut le retrouver dans des tas de configurations relationnelles. Fait, je
voulais dire non, rien, laisse tomber. Non, n’insiste pas. Je n’ai pas envie d’en
parler. Quelque chose que je ne sais pas combien tu m’aimes. Là, le joueur vous
réclame des signes de reconnaissance positifs que vous n’avez pas exprimé
spontanément, mais c’est souvent contreproductif. Ça revient à dire sois
spontané quelque chose que je ne peux pas. Il avait dit à Luc à lui Vous pouvez
le dire, autrement dit une injonction paradoxale. Barroso bientôt ? Bon, cependant,
c’est toi qui m’appelles, hein ? Non, parce que tu m’appelles. Amère, c’est
toujours moi qui t’appelle. C’est une contrainte au désir. Ce qui est
totalement contradictoire. Dites-moi si c’est oui ou non, c’est non. Jambe de
bois. Il n’y a rien à espérer de quelqu’un comme moi. Ce n’est pas ma faute si je
n’arrive pas, mais bon, vous admettez quand même que j’ai un gros handicap. Je
voudrais bien vous aider à déménager, mais je ne peux pas à cause de ma jambe
de bois. Aux gendarmes et aux voleurs, autrement dit, attrape-moi si tu peux !
Psycho criminologue en herbe. Il s’agit des délinquants qui commettent des
crimes pour se faire attraper. Un niveau conscient, il souhaite satisfaire un
désir interdit, mais inconsciemment, il cherche à rencontrer la loi. Un peu
comme les enfants qui font des bêtises et qui laissent des indices un peu
partout. Chacun cherche comme s’il voulait inconsciemment se faire gronder.
Rien. Rien, donc, donc laisse une carte de visite, voire même parfois une carte
d’identité. Et ça, c’est chelou. Une variante plus répandue. C’est le type qui
trompe sa femme, mais laisse traîner des indices, des factures de restaurants
ou d’hôtels, de la lingerie appartenant à son amante. Un préservatif usagé. Il
se trompe de dessinatrices ont envoyé un texto où il oublie de se déconnecter
de sa boîte mail sur l’ordinateur familial, etc. Jusqu’à ce qu’il obtienne ce
qu’il recherche inconsciemment et tient salon. Bref, il en existe encore
beaucoup d’autres terrains secrets. La scène Avocat du diable. Cul entre deux
chaises à bas montant. Ce n’est pas comme ça à ta place. Et que dire dessus
sans moi ? Laisse-moi faire déborder. Mais pourquoi ça n’arrive toujours qu’à
moi ? On pourrait même en inventer de nouvelles. Je n’ai pas la tête. Le mari
est un pervers narcissique. L’intérêt de ces scènes types, c’est qu’une fois qu’on
les connaît, on prend plus rapidement conscience qu’on est en train de jouer.
Mais un autre moyen de s’en rendre compte après une discussion, c’est quand
vous avez obtenu exactement l’inverse de ce que vous vouliez consciemment. Cependant,
le résultat est tout à fait conforme à ce que vous recherchiez inconsciemment,
à savoir renforcer votre position de vie ou votre scénario de vie. Oui, je
sais, la pilule est un peu dure à avaler. Et pourtant. Alors, un jeu
psychologique est rarement isolé et il s’inscrit le plus souvent dans une
logique de répétition. On cherche inconsciemment à revivre une situation passée
dans l’espoir que ça se termine différemment. Les mêmes séquences vont se
répéter, parfois pendant dix minutes et parfois même pendant toute une vie. J’essaie
de me rendre utile. Ça n’a jamais servi à rien. Alors là, je vous ai détaillé
les jeux psychologiques les plus fréquents. Mais si vous souhaitez connaître d’autres
types, je vous conseille de jeter un œil à des jeux et des hommes d’Éric Berne.
Enfin, si vous pensez que votre interlocuteur est en train de jouer avec vous.
Eh bien, détrompez-vous. Ça veut probablement dire que vous aussi vous êtes en
train de jouer et vous pouvez toujours refuser cette invitation au jeu
psychologique. Mais ça ne vous expliquerait plus en détail dans le prochain
épisode. Voilà, c’est la fin de cet épisode consacré au jeu psychologique. Si
cette vidéo vous a plu, n’oubliez pas de le signifier par un petit pouce levé.
Ça fait toujours plaisir. Et puis bon, après tout ce que j’ai fait pour vous.
Vous pouvez également vous abonner à la chaîne et activer les notifications
pour ne pas louper la suite. Dans le prochain épisode de Psycho drame
persécuteur, victime, sauveur, on approfondira encore la théorie des jeux
psychologiques avec Le triangle de Cartman. Et en attendant, prenez soin de
vous. Mais pas trop.
 »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *